Voyagez au cœur de l’Atacora (nord-ouest du Bénin) et plongez dans l’univers des Tata

Caractérisé par une architecture atypique, le Tata, dimunitif de l’appellation Tachienta ou encore Tatammachienta est un habitat traditionnel en pays Otammari. Il est constitué de cases rondes en banco reliées ou isolées, est
construit en terre et encadré de tourelles supportant deux greniers.

Orienté vers le couchant (ouest), formé d’un côté sud « masculin » et d’un côté nord «féminin », une séparation se retrouve au niveau de l’appropriation des espaces et même des greniers. Ainsi, du côté Sud, on a le grenier rempli de graines à connotation masculine (fonio, mil, sorgho, riz) et du côté Nord le grenier femelle
abritant haricots, pois de terre, fruits, arachides.

 

Cette forteresse à étage était construite dans le but de permettre à ses habitants de repousser, aux siècles derniers, les envahisseurs accueillis par des jets de flèches tirées du haut du bâtiment par les meurtrières. Elle les protégeait aussi de l’intrusion de léopards qui, selon les anciens, rôdaient dans la région quand elle
était envahie par la brousse.

En pays Otammari, le modèle de Tata diffère selon le village. Ainsi nous retrouvons plusieurs types de Tata à savoir : Le Tata Ossori, le Tata Okpanri et le Tata Otchaou.

La particularité de chacun de ces modèles est la disposition des greniers et des chambres par rapport à l’entrée principale.

Imelda SANNY / ECO-BENIN

Partagez

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Voir aussi