Le peuple Otammari

Peuple Otammari, une unité dans la diversité.

Les Bétammaribé, peuple séculaire de bâtisseurs, originaire d’Afrique de l’Ouest et aujourd’hui installé sur un vaste territoire à cheval sur la frontière entre le Bénin et le Togo.

Les Bétammaribé sont un peuple très attaché à une organisation sociale et rituelle qu’ils considèrent comme leur « fondement ». Cette organisation établit une stricte hiérarchie entre aînés et cadets, mais refuse tout pouvoir centralisé. Dépourvue de chefferie héréditaire, la société est structurée en clans. Une certaine parenté unit les clans, puisque leurs membres se considèrent comme les descendants des fils du fondateur.

On note également un système cérémoniel dont les rites funéraires et les rites initiatiques constituent les principales manifestations : le dikuntri des filles et le difwani des garçons, qui ont lieu selon une périodicité précise au niveau de chaque peuple. Un jeune Otammari, même s’il a quitté le village afin de poursuivre sa scolarité ailleurs, acceptera généralement de suivre le cycle des initiations.

La fidélité à leurs traditions, notamment le soin et le respect qu’ils vouent à une terre dont dépend la survie des humains, leur fierté naturelle, leurs traditions guerrières et de chasse revécues avec intensité au cours des cérémonies, ont permis aux Bétammaribè de résister aux influences extérieures qui auraient pu ébranler leur détermination à maintenir vivant un héritage millénaire qui fait la grandeur de leur culture.

Leur langue est le Ditammari, une langue gur (nigéro-congolaise parlée au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, au Ghana, au Mali, au Niger , au Nigéria et au Togo).

Partagez

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Voir aussi