Les montagnes de l’Atacora

La chaine de l’Atacora est située à 600 km environ au Nord-ouest de Cotonou. C’est un vaste massif montagneux qui s’étend du nord-ouest du Bénin au centre-ouest du Ghana, en passant par le Togo. Son point le plus haut, le Mont Agou, est situé au Togo et culmine à 986 mètres d’altitude.

Côté Bénin, la chaine culmine à 658 mètres d’altitude au sommet du Mont Sokbaro et se trouve être la région la plus montagneuse et la plus sèche du pays, composée de plateaux et de collines dont les vallées présentent un fort dénivelé.

Cette région a été une zone refuge pour les Bètammaribè qui, d’après les récits traditionnels seraient venus de l’Ouest ou Nord-Ouest, certains précisant même du Burkina-Faso.

La chaine de l’Atacora est classée “Aire protégée du Bénin” par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), au même titre que le parc national de la Pendjari, la cité lacustre de Ganvié dans le sud du pays, les chutes de Kota près de Natitingou, certaines forêts sacrées et autres sanctuaires mariaux.

L’Atacora est également un département, certainement le mieux pourvu en curiosités touristiques. Entre autres sites, nous pouvons citer le musée régional de Natitingou, la montagne, les Tata, les chutes de Kota et les relais de Tanougou, le parc national de la Pendjari pour ne citer que ceux-là. La réserve de la Pendjari (classée au patrimoine mondial en 2017), à cheval sur le Bénin et le Burkina Faso. Véritable jardin d’Éden où vivent protégés, de nombreuses espèces animales. La région dispose également d’un magnifique belvédère dans le village de Koussoukouingou avec une vue imprenable sur la montagne.

Ses nombreux écosystèmes, ressources biologiques et valeurs culturelles en font un site remarquable à ne pas manquer, où chacun trouvera de quoi s’émerveiller au fil des chemins et des routes.

Partagez

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Voir aussi