Inscription du Koutammakou béninois sur le site de l’Unesco : Le Ministre Abimbola sur la « Route des Tata »

Depuis la révision de sa liste indicative en juin 2020, le Bénin s’est engagé pour l’inscription de ses biens majeurs au patrimoine de l’humanité. Les Tata Otammari représentent un patrimoine unique à plusieurs points de vue. C’est déjà une exception architecturale. Cette architecture de terre, on la retrouve dans plusieurs pays au monde mais celle du peuple Otammari est tout à fait particulière en ce sens qu’il suffit de l’approcher pour découvrir tout ce qui s’y cache. Dernière le Tata se trouve un condensé d’éléments du patrimoine culturel immatériel : les rythmes et danses, le cultuel, l’art vestimentaire et culinaire etc. Le projet Route des Tata contient plusieurs volets : la mise en tourisme, la conservation, et l’extension portée par la Direction du Patrimoine Culturel.

Ce jeudi 26 août 2021, la cité de Koutammakou a reçu la visite de Jean-Michel Abimbola, ministre du Tourisme, de la Culture et des Arts, accompagné de son directeur de cabinet, du directeur général de l’Agence nationale pour la promotion du patrimoine et le développement du tourisme (Anpt) et du directeur du patrimoine culturel. Au cours de sa descente dans la partie septentrionale de notre pays, le ministre a procédé à l’installation du Conseil de gestion du Koutoummakou et l’ouverture des travaux de sa première session ordinaire. Fidèle à son ambition de mettre en valeur les potentialités dont regorgent les différentes localités du Bénin, il s’agit pour le gouvernement d’insuffler une nouvelle dynamique à la promotion des valeurs culturelles et touristiques du territoire des Batammariba, dont le dossier d’extension est déposé depuis 2020, en attente d’approbation sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

Composé des diverses parties prenantes à savoir les maires des communes de Boukoumbé, Natitingou et Toucoutouna respectivement aux postes de vice-présidents, du Président de la commission nationale linguistique Ditammari, du Directeur du Patrimoine Culturel, d’un membre de l’ONG Eco-Benin et des représentants des communautés locales, cet organe de gestion présidé par le directeur de cabinet du ministère en charge du Tourisme, de la Culture et des Arts permettra de rendre ce site plus attractif et faire rayonner la destination « Route des Tata ».

« En une année, soit en 2020, nous avons réussi la prouesse de préparer et de déposer le dossier d’extension de l’inscription du Koutammakou sur la Liste du patrimoine mondial. L’approbation de cette extension par la 45ème session du Comité du patrimoine mondial qui se tiendra en 2022, viendra confirmer la Valeur Universelle Exceptionnelle (VUE) de ce bel espace culturel, faisant du Koutammakou béninois, une véritable destination touristique »,

a rassuré le Ministre Abimbola après avoir énuméré les différents chantiers ouverts par le Gouvernement dans le cadre de la transformation structurelle de l’économie, notamment la recherche et la mise en valeur des potentialités des différentes localités du territoire national.

Le projet d’extension du Koutammakou a le soutien du Centre du patrimoine mondial (UNESCO) et de Craterre. Il a d’énormes avantages pour le Bénin. Il permettra non seulement, d’attirer un flux touristique important pour le pays déjà connu dans le monde comme une nation de paix, mais aussi de booster le PIB local, régional et national. Ce projet d’extension renforcera également l’attractivité de territoire béninois dans son entièreté. Une mission du Conseil international des monuments et sites (ICOMOS) sera au Bénin dans les jours à venir pour évaluer le dossier. Le Conseil de gestion qui a tenu sa première session ordinaire ce jeudi, aussitôt après son installation, a été invité à prendre les dispositions nécessaires pour la réussite de cette mission.

Au cours de son séjour dans la cité de Koutammakou, le Ministre du Tourisme, de la Culture et des Arts a visité, en compagnie des membres de sa délégation et de l’équipe chargée de la promotion et du développement touristique de la destination Route des Tata, le circuit touristique dénommé « au cœur des Tata », l’un des circuits de cette destination. Cette visite a permis à l’équipe ministérielle de plonger au cœur des Tata et de découvrir les merveilleuses architectures Ossori, Okpanri et Otchao qui font partie du patrimoine culturel de la destination Route des Tata.

Il faut rappeler que la gestion de cette Destination touristique de la «Route des tata» a été confiée à l’ONG Éco-Bénin depuis mars 2020.

ABOKI DANIEL / ECO-BENIN

Partagez

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Voir aussi