Artisanat

Les artisans de cette région utilisent les ressources naturelles de leur environnement pour créer les objets d’art. Ils se servent par exemple de fibres végétales pour la fabrication de collier, bracelets, ils se servent des roseaux pour fabriquer les valises traditionnelles et les paniers.

Vannerie (paniers et valises traditionnelles fabriqués à base de fibres végétales et roseaux)
Connaissez-vous le Dikounmani ? C’est est une valise traditionnelle utilisée en milieu Otammari par les hommes et les femmes. Elle est fabriquée à base de fibres végétales par des vanniers et répond parfaitement aux valeurs écologiques prônées depuis des siècles, par les Bètammaribè. A l’époque ancienne, cette valise traditionnelle servait de coffret au peuple Otammari, pour la protection de leurs objets précieux et sacrés tels que : les vêtements, les bijoux et les trophées.
Aujourd’hui, son utilisation est moins répandue, en raison des nouvelles habitudes mais elle reste tout de même un objet traditionnel utilisé à d’autres fins, dans le milieu Otammari. De plus, c’est un objet de décoration très prisés par les voyageurs et les passionnés d’art.

Dikotipi est un mot en Ditammari qui signifie en français, le chapeau des grands. Il est fabriqué avec des fibres végétales, qu’on retrouve dans le paysage Otammari. Chez les Bétammaribé, seuls les garçons initiés sont autorisés à porter ce chapeau, qui marque leur étape de croissance. Mais, ce chapeau solide, est aussi porté comme casque par les chasseurs et par les hommes lors des cérémonies de flagellation.
Le chapeau des grands, Dikotipi, est un objet traditionnel précieux, très ancien, qui est valorisé par le peuple Otammari. Il est parfois orné avec des plumes, des cornes et bien d’autres objets. Ce chapeau est porté lors des manifestations culturelles et sert aussi d’objet de décoration, véritable bijou traditionnel.

Les femmes utilisent également des teintes naturelles dans la fabrication des bijoux, les eaux issues du traitement du mil par exemple.

Le pagne tissé fait à la main communément appelé ‘’Tiwanyààti’’ en langue locale Ditammari, est le chef d’œuvre réalisé avec patience par les tisserandes, chaque jour et pendant des heures, parfois même des mois. Ce tissu porté à l’occasion des grands évènements traditionnels, en vogue depuis les temps anciens est très prisé aujourd’hui et se modernise de plus en plus. Les tisserandes laissent donc libre cours à leur imagination et ne cessent de créer des designs adaptés aux nouveaux besoins du marché.

Sculpture (flûtes traditionnelles, sifflets)

Forge

Arc et carquois

Poterie

Fabrication de maquette de Tata Somba à base de papiers recyclés

Partagez

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Voir aussi